quinta-feira, 1 de maio de 2008

Blasé

Blasé,
Même l'absence m'indiffére.

Et le coeur s'éloigne
De ton visage oublié.

1 comentário:

ArchDuke disse...

Que belo!